« Bigger Than Us » : La critique + L’interview de Flore Vasseur et Marion Cotillard

L’interview croisée de Flore Vasseur et Marion Cotillard : la réalisatrice et la co-productrice nous dévoilent les secrets de la création du film :

.

.

« Bigger Than Us » de Flore Vasseur : Roulez jeunesse !

Un film d’action tourné aux quatre coins de la planète pour montrer comment des jeunes se battent pour le climat, les droits humains, ou encore l’accès à l’éducation : Flore Vasseur signe son premier documentaire de cinéma, Bigger Than Us. La journaliste et écrivaine brosse le portrait de sept jeunes à travers le monde, qui se battent chacun pour une cause… Et invite le spectateur à agir.

.

Memory, 22 ans. A fait changer les droits des femmes dans la Constitution au Malawi. Mohamad, 18 ans. A créé une école pour les réfugiés syriens au Liban. Rene, 25 ans. A créé son premier journal à l’âge de 11 ans, pour partager des informations et histoires sur sa favela au Brésil. Sept portraits de jeunes à travers sept pays différents, tous interrogés tour à tour par l’une d’eux, Melati, une Indonésienne de 18 ans qui se bat pour le climat depuis l’âge de 12 ans… Un combat pas perdu d’avance : la jeune femme a obtenu en 2018 l’interdiction de la vente et de la distribution de sacs, emballages et pailles en plastique sur son île, Bali.

Tous ces récits proviennent d’une femme engagée, qui a dû elle-même se battre pour faire aboutir son projet de documentaire. Flore Vasseur a dû lancer une opération de financement participatif pour obtenir les fonds nécessaires à la réalisation de son film. C’est dire si sa démarche était motivée et ambitieuse dès le début… et au visionnage, on sent bien qu’elle s’est investie corps et âme. La journaliste livre un premier documentaire de cinéma très bien réalisé, et remplit son objectif : nous toucher grâce à une proximité avec les protagonistes, marquer les esprits, et faire réfléchir.

Melati (à dr.) et Mary, engagée dans le sauvetage de migrants à Lesbos en Grèce © Jour2Fête

.

Flore Vasseur montre avec humilité une génération en train de se lever, qui perd du confort tous les jours, et fait preuve d’une certaine lucidité par rapport à ses aînés sur l’état de la planète et de sa population. La parole n’est donc pas donnée aux « adultes », déjà « habitués » au changement climatique, mais à cette tranche 18-25 ans qui a potentiellement une plus grande capacité à agir face à toutes ces menaces et problématiques actuelles.

Comme beaucoup de documentaires sur ce thème, Bigger Than Us veut d’abord montrer la réalité aux gens. Il propose un constat certes alarmant, mais nécessaire pour éveiller les consciences. Là est sa vraie valeur ajoutée : le film ne se contente pas de faire pleurer dans les chaumières et de laisser le spectateur seul avec sa culpabilité. Optimiste sans l’être trop, il montre que tout espoir est encore possible, grâce à l’action de ces personnes impliquées partout dans le monde.

Melati (à dr.) rencontre Rene, qui a créé un journal sur sa favela au Brésil © Jour2Fête

.

Bigger Than Us va même encore plus loin. Il invite chacun à agir à sa petite échelle, non seulement à travers son discours, mais aussi via un site Internet tentaculaire et extrêmement complet, qui comporte des clés et idées pour s’engager dans l’une des causes présentées dans le film, si on le souhaite. En cela, Bigger Than Us est beaucoup plus encourageant que d’autres documentaires au discours similaire, comme Une Vérité qui Dérange de David Guggenheim (2006) ou Home de Yann Arthus-Bertrand (2009), pour le côté écologique. Ces derniers se contentent, la plupart du temps, de nous assommer de graphiques inquiétants, et nous confronter à cette réalité immuable, sans essayer de proposer des alternatives. Dans Bigger Than Us, le spectateur n’est plus passif : il peut passer de la réflexion à l’action. Alors, à vous de jouer !

16 / 20

Film présenté en Sélection officielle au Festival de Cannes 2021

Memory se bat pour les droits des femmes au Malawi © Jour2Fête

Fanny BL

4 commentaires sur “« Bigger Than Us » : La critique + L’interview de Flore Vasseur et Marion Cotillard

Ajouter un commentaire

  1. Génial ce sujet ! J’ai entendu parler du documentaire mais je ne savais pas exactement de quoi il en retournait. Clairement, tu m’as donné envie d’aller le voir. Le sujet me plaît et la manière de l’aborder aussi. En plus, c’est une vraie valeur ajoutée d’avoir pû interviewer la réalisatrice et Marion Cotillard ! Beau boulot. Et j’avoue, je suis allée voir le site internet cité à la fin du podcast. 😉

    J'aime

    1. Super contente que l’article et l’interview t’aient plu ! Et parfait si tu es allée voir le site Internet… Maintenant, il ne te reste plus qu’à aller voir le documentaire 😉 Merci encore pour ta curiosité et ton retour 🙂 ❤

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :