« Le Loup de Wall-Street » : Leonardo DiCaprio roule sur l’or !

Il le voulait : il l’a eu. Leonardo DiCaprio a décroché un rôle très convoité à Hollywood : celui de Jordan Belfort, l’un des plus grands escrocs financiers aux Etats-Unis, et devient la vedette du « Loup de Wall Street« , adapté de l’autobiographie éponyme. Aux commandes du film : le grand Martin Scorsese. L’équipe de choc que forment l’acteur et le réalisateur est-elle toujours d’actualité ? La réponse ici !

A l’âge de 31 ans, Jordan Belfort crée sa propre société boursière, Stratton Oakmont. Charismatique et beau parleur, il galvanise ses troupes autour d’un seul objectif : vendre des actions, en passant par toutes sortes de manipulations. Le Loup de Wall Street raconte son parcours étonnant, qui débute en 1987 au bas de l’échelle, culmine six ans plus tard, et se termine par un séjour en prison en 2004.

Le Loup de Wall Street décrit avec brio l’incarnation de tous les excès de Wall Street et la décadence dans laquelle basculent les courtiers. Vous comprendrez vite que la finance est un univers à part : ici, tous les coups sont permis. Mais derrière la réussite et le luxe, il y a le revers de la médaille : effets secondaires liés aux drogues, sexe compulsif et ennuis judiciaires. Pour résumer tout cela, Martin Scorsese aurait pu écourter ses trois heures de film. Finalement, vous ne vous ennuierez pas.

Margot Robbie et Leonardo DiCaprio
dans les rôles de Naomi Lapaglia et Jordan Belfort

Le film est porté par une seule et même personne : Leonardo DiCaprio, bien sûr ! Sa prestation, magistrale, est menée de bout en bout, sans faute. Comme dans Shutter Island (2010), l’acteur est le meilleur associé du cinéaste et donne au long-métrage toute sa saveur. Le rôle de Jordan Belfort rappelle vaguement un certain Frank Abagnale Jr. dans Arrête-moi si tu peux… Décidément, le rôle de fraudeur-manipulateur lui sied bien ! Le reste du casting est constitué de Matthew McConaughey (Mud) par un jeu comique admirable, de la merveilleuse Margot Robbie (récemment vue dans Il était temps), et de Jean Dujardin, insignifiant dans cette grosse production.

Dans l’ensemble, Le Loup de Wall Street est une réussite : les plans, la bande originale, le montage… Tous ces éléments sont maîtrisés. La voix-off donne vie au récit et rend le film encore plus attrayant. La morale de l’histoire pose de vraies questions : peut-on tout acheter ? L’argent rend-il quelqu’un meilleur ? En tous cas, le message est clair (et rendu réel) : on récolte ce que l’on sème.

Si l’Oscar du meilleur acteur devait être décerné à quelqu’un, ce serait à Leonardo DiCaprio ! Il serait temps que le chouchou d’Hollywood ne soit pas seulement nominé mais récompensé pour son talent. Une fois de plus, l’acteur a prouvé qu’il ne faisait justement plus partie des jeunes loups ! Espérons que le jury de la 86ème édition le reconnaîtra… Réponse le 2 mars prochain.

15/20

Fanny BL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :