« Enragé » : Une copie presque pâle de « Duel » de Steven Spielberg

Écoutez le podcast ci-dessous :

.

.

Vous ne klaxonnerez plus aussi facilement après avoir vu ce film ! Rachel (Caren Pistorius), elle, n’hésite pas à le faire au début d’Enragé. Après tout, cette mère de famille overbookée, en instance de divorce, n’a pas le choix : déjà très en retard pour conduire son fils à l’école, elle se retrouve coincée derrière un pick-up qui ne redémarre pas au feu vert. Grave erreur de sa part, puisqu’à bord de l’autre véhicule se trouve un psychopathe, très énervé par son geste… Il décidera alors de ne plus la lâcher et de faire de sa vie un enfer.

Caren Pistorius dans le rôle de Rachel

Le scénario de départ, signé Carl Ellsworth, ressemble en tous points (pour ne pas dire « est un copié-collé ») de Duel, premier long-métrage de Steven Spielberg (1973), dans lequel un automobiliste est pris en chasse par un poids-lourd après l’avoir dépassé en klaxonnant, considérant que ce dernier était trop lent. La différence dans Enragé – et peut-être la seule qui donne un intérêt au film – c’est qu’ici, l’identité du conducteur fou est dévoilée. Le personnage du méchant n’est donc pas un véhicule, comme dans Duel, mais un véritable être humain… Un abominable automobiliste incarné par un Russell Crowe terrifiant, aux yeux plissés et à la mâchoire constamment serrée, dont le passé douloureux (vu dans la première scène) nous indique qu’il est absolument prêt à tout pour se venger.

Hormis le haut degré de violence et une fin cousue de fil blanc, Enragé est un thriller psychologique assez prenant et amusant à regarder, surtout pour ses effets spéciaux avec les voitures. Le réalisateur, Derrick Borte, tente également de nous donner une bonne leçon de morale sur les dérives de l’incivilité au volant, même si on se doute bien qu’il ne changera pas pour autant les mentalités de spectateurs tout juste divertis. Mais c’est surtout Russell Crowe qui sauve le film. Sans sa présence pondérale à l’écran, Enragé n’aurait sûrement eu aucune saveur, se contentant d’être une pâle copie du Duel de Steven Spielberg.

11/20

Fanny BL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :