5 films à voir pour Halloween

Tremblez, mortels ! Cette année, la fête d’Halloween sera placée sous le signe du confinement… Qu’à cela ne tienne, c’est l’occasion d’organiser une bonne soirée frissons devant son petit écran ! L’Oreille Cinéphile vous propose une sélection de 5 films à voir ou à revoir pour se faire peur ou même rire un bon coup… car en ce moment, on en a bien besoin ! Alors sortez les bonbons, les toiles d’araignée, et allumez votre poste !

1. American Nightmare (2013), pour se mettre tout de suite dans le thème

Le scénario de départ ressemblerait presque à une mauvaise soirée d’Halloween : pendant une nuit, chacun est autorisé à commettre tous les crimes qu’il souhaite, meurtres inclus, sans que la police ou les hôpitaux puissent intervenir… Une purge légale, mise en place une fois par an par le gouvernement américain, pour tenter de stopper la criminalité croissante dans le pays. Au début de cette nuit spéciale, une famille devra faire un choix – être bourreau ou victime -, face à un inconnu venu frapper à sa porte…

Pourquoi il faut le voir ?

Pour le concept original et le côté réaliste du film (surtout à l’heure actuelle !) Bizarrement, on arrive très bien à se projeter dans cette société emplie de violence, où chacun doit lutter pour sa propre survie. L’idée judicieuse du huis clos ajoute une dose de tension supplémentaire, surtout pour des spectateurs confinés !

Les limites

Malheureusement, ce bon scénario ne dure qu’un temps et s’essouffle un peu vite. James DeMonaco bascule dans de nombreux clichés, notamment en rapport avec la politique du gouvernement américain.

Et si vous vous intéressiez au 2ème volet, American Nightmare : Anarchy (2014), hé bien… passez votre chemin ! Le pitch de départ – la nuit de la purge – est exactement le même, à la différence que l’histoire se déroule dans la rue. La surprise du premier opus en moins, il ne reste plus grand chose pour nous éblouir (à part des scènes de violence gratuite, avis aux amateurs), pas même un casting différent. Quant à American Nightmare 3 : Elections (2016)… L’Oreille Cinéphile n’en parlera même pas !

2. Shining (1980), le grand classique d’épouvante

On ne présente plus l’histoire glaçante de cet écrivain maudit (Jack Torrance, incarné par le grand Jack Nicholson), coincé dans cet hôtel hanté du Colorado avec sa femme et son fils Danny, doté d’un don de médium. Jack finira par basculer dans une sorte de folie meurtrière et s’en prendra à sa propre famille…

Pourquoi il faut le voir ?

Entre la musique, le décor et les personnages (mention spéciale aux célèbres jumelles flippantes !), tous les ingrédients sont réunis pour vous mettre dans une ambiance carrément angoissante. Sans parler de la réalisation si particulière de Stanley Kubrick… Préparez-vous à vous sentir bien mal à l’aise ! Sans oublier que plusieurs scènes, comme celles où Danny fait du tricycle dans les couloirs de l’hôtel, ou celle du finale haletant dans le labyrinthe enneigé, sont devenues cultes dans l’histoire du cinéma. C’est donc LE film à mettre en haut de votre liste pour ce 31 octobre !

Les limites

Si vous avez lu le livre The Shining de Stephen King, dont le film de Stanley Kubrick est adapté, vous serez peut-être du même avis que son auteur et ses fans, c’est-à-dire déçu par cette adaptation sur grand écran, considérant qu’elle s’éloigne trop de l’œuvre originale. L’Oreille Cinéphile n’ayant pas lu le livre, elle vous laissera en juger par vous-même !

3. Dark Shadows (2012), pour se fendre la citrouille la poire

Ici, ce n’est pas d’un livre dont Tim Burton s’est inspiré, mais d’une série télévisée culte des années 1960 de Dan Curtis, pour raconter, là encore, la malédiction d’un homme… Or, il est presque inutile de le préciser : avec Dark Shadows, on est sur une touche beaucoup plus légère ! Barnabas Collins (Johnny Depp) sera transformé en vampire et enterré vivant par la sorcière Angélique Bouchard (Eva Green, géniale) pour se venger d’avoir eu le cœur brisé par ce riche séducteur. Les blagues s’enchaînent, l’objectif étant, avant tout, de passer un bon moment.

Pourquoi il faut le voir ?

D’abord, pour son casting alléchant ! En plus de Johnny Depp et d’Eva Green, la fidèle Helena Bonham Carter est toujours de la partie, accompagnée de Michelle Pfeiffer, Chloë Grace Moretz ou encore le grand Christopher Lee… Décidément, Tim Burton sait toujours s’entourer de bons acteurs ! Cette brochette de joyeux lurons donne tout son intérêt au film. Ajoutez-y une belle esthétique, des costumes et maquillages toujours fantaisistes, et un humour cocasse « à la Burton » comme on l’aime.

Les limites

A moins que vous ne soyez un fan invétéré de Burton et que vous ne vous lassiez jamais de sa griffe gothique, vous risquerez, à la longue, de vous ennuyer un peu.

4. World War Z (2013), pour sympathiser avec les zombies (ou pas)

Attention les yeux : voici un film de zombies survitaminé ! L’histoire nous rappelle beaucoup la situation actuelle dans le monde, et à la réflexion, nous fait relativiser : non seulement un virus mortel se propage entre les populations, mais il pourrait en plus nous transformer en zombies… Vous voyez ? La situation n’est pas si catastrophique que ça ! Dans World War Z, le héros (incarné par Brad Pitt) devra sauver sa famille, et même la planète, d’une redoutable invasion de zombies. La particularité, contrairement au récent The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch (2019) : ces zombies-là sont extrêmement rapides, ce qui rend le film très dynamique et vous tiendra en haleine jusqu’à la fin !

Pourquoi il faut le voir ?

Déjà, pour le beau Brad Pitt, mesdames ! L’acteur incarne le premier rôle, mais est aussi l’un des producteurs, donc ce film, c’est un peu comme son bébé. Ajoutez-y une bonne dose de réalisme et des effets spéciaux de qualité, réalisés sans avoir à verser une seule goutte de sang. Chapeau !

Les limites

La fin du film est un peu trop américanisée, à la gloire du héros Brad Pitt, avec une scène finale au ralenti très exagéré… Bref, l’épilogue semble avoir été un peu bâclé par son réalisateur Marc Forster.

5. Conjuring : Les dossiers Warren (2013), pour invoquer les (mauvais) esprits

Etes-vous prêts à hurler ? Conjuring raconte l’histoire vraie (!!) d’Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés et habitués des forces démoniaques, qui vont devoir aider une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée… Cette fois, la tache sera bien plus ardue, puisqu’ils feront face à un démon vraiment coriace…

Pourquoi il faut le voir ?

D’abord, parce que vous avez devant vous un film réalisé par James Wan, l’un des maîtres d’horreur et d’épouvante sur grand écran, qui vous a également fait trembler avec Saw (2004) et Insidious (2010). Dans un format très classique mais efficace, et en faisant appel à notre imagination, il arrive à nous faire sursauter toutes les minutes, pour finir par aller directement sous le fauteuil… Décharge de frissons garantie !

Les limites

Âmes sensibles, s’abstenir ! Si vous n’êtes pas trop axés films d’horreur à la base, privilégiez peut-être un long-métrage plus léger… Le niveau d’angoisse de Conjuring est tout de même très élevé. Il ne faudrait pas non plus que votre soirée se termine en cauchemar. A moins que… ?

Fanny BL

Tous ces films sont à découvrir sur la plateforme Netflix.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :