« Été 85 » de François Ozon : la critique et l’interview de l’équipe du film

Dans le podcast ci-dessous, l’interview de François Ozon et des deux acteurs du film, Félix Lefebvre et Benjamin Voisin !

.

.

« Eté 85 » : Le flair infaillible de François Ozon

Label Cannes 2020, César 2021, et même Oscars 2021… Cinq mois après sa sortie, Eté 85 de François Ozon continue de faire parler de lui. S’il n’a finalement pas été retenu pour représenter la France aux prochains Oscars (c’est le film Deux, de Filippo Meneghetti, qui a été choisi), les deux acteurs du film, Félix Lefebvre et Benjamin Voisin viennent tous deux d’être sélectionnés pour les nominations aux César 2021 des espoirs masculins… Une belle revanche pour ces jeunes pousses pleines d’avenir.

.

C’est sur la batterie fracassante de la chanson « In Between Days » de The Cure que s’ouvre le film Eté 85… Nous voilà alors plongés dans les années 80, avec ses jeans, ses walkmans et ses boums (coucou Sophie Marceau). Après la grande noirceur de Grâce à Dieu, François Ozon repart sur une note légèrement plus édulcorée, même si l’histoire de ce nouveau film reste assez triste. Pour coller complètement à cette époque, le cinéaste choisit de tourner son film en pellicule, et non en numérique… La machine à remonter le temps est lancée.

Si vous n’êtes pas particulièrement fans des flash-backs, vous risquez d’aller voir Eté 85 à reculons… Le film commence par la fin de l’histoire et annonce d’entrée de jeu le dénouement, avant d’enchaîner sur des allers-retours incessants entre passé et présent. En fait, le propos de François Ozon est ailleurs : il ne s’agit pas de nous dévoiler ce qui va se passer, mais plutôt de savoir comment ce drame est arrivé (on ne vous dit pas lequel, histoire de ne pas spoiler la première scène), et comment le héros pourra surmonter une telle épreuve. Autre enjeu : Alex (Félix Lefebvre) tiendra-t-il la promesse faite à son ami David (Benjamin Voisin) si jamais il devait arriver malheur ?

De g. à dr. : Félix Lefebvre et Benjamin Voisin dans les rôles d’Alex et David

.

Connaissant le style parfois dérangeant de François Ozon, on craignait un peu qu’il fasse basculer le spectateur dans une ambiance malsaine et le mette mal à l’aise, comme c’est le cas dans Swimming Pool, ou plus récemment dans L’Amant Double (qui sont tout de même, précisons-le, de très bons films)… mais il n’en est rien. Eté 85 est doux, romantique sans jamais verser dans le ridicule, mais surtout, nostalgique. Il fait même preuve d’une grande pudicité pour certaines scènes. François Ozon a vraiment mis une part de lui-même et de sa jeunesse : c’est peut-être son film le plus intimiste et personnel. Et le fait qu’il ait mis aussi longtemps (35 ans) à l’adapter du roman « La Danse du coucou », d’Aidan Chambers, confirme que ce projet lui tenait à cœur.

Eté 85 est aussi doté d’une poésie, portée par Félix Lefebvre, très convaincant dans son tout premier rôle au cinéma. Son binôme, Benjamin Voisin (La Dernière Vie de Simon et Un vrai bonhomme, 2020), incarne avec talent un personnage à la fois charismatique et sombre. Les deux acteurs forment un duo idéal pour ces deux rôles aux personnalités complexes et opposées. Sans surprise, François Ozon a eu du flair pour trouver ces jeunes prodiges. Nul doute qu’ils sauront porter haut son film, en décrochant un César du meilleur espoir en février prochain.

17/20

Film labellisé Cannes 2020

Fanny BL

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :