« Annette » de Leos Carax + Podcast « Les films musicaux des années 2010 »

Podcast : 5 comédies musicales des années 2010

.

.

« Annette » : La comédie musicale élitiste de Leos Carax

Attention les yeux et surtout les oreilles ! Annette est un petit ovni en matière de comédies musicales contemporaines. Si ce film primé à Cannes propose une palette visuelle très esthétique, une musique agréable et des problématiques intéressantes, c’est le côté scénaristique qui pêche… Autre défaut : ce long-métrage ne s’adresse pas à tous les publics.

.

.

Los Angeles, de nos jours. Henry (Adam Driver) est un comédien de stand-up. Ann (Marion Cotillard), une cantatrice de renommée internationale. Ensemble, sous le feu des projecteurs, ils forment un couple épanoui et passionné. La naissance de leur premier enfant, Annette, va bouleverser leur vie. La petite fille est différente des autres et possède un don extraordinaire…

Adam Driver et Marion Cotillard se partageant l’affiche, en semi-tenues de marins, dansant une valse, dans un décor de tempête, devant une immense vague : l’image donnait envie, et la promesse était belle. Ce duo d’acteurs fonctionne plutôt bien. Il incarne Henry et Ann, deux stars aux personnalités très différentes, mais avec un point commun : un égo surdimensionné et malsain.

Mais avant d’aller plus loin, autant vous prévenir : fuyez immédiatement si vous n’êtes pas fan de comédies musicales, en particulier celles où les personnages chantent tout le temps, même pour les dialogues, à la manière d’un Jacques Demy. Même pour un spectateur au départ non hermétique au genre, la lassitude peut pointer le bout de son nez bien avant la fin du film.

Adam Driver dans le rôle de Henry © UGC Distribution

.

L’infime bruit du quotidien, la moindre phrase, le banal interrogatoire de police… Dans Annette, tout, absolument tout, devient musique. Une salle remplie de spectateurs peut par exemple se transformer en une immense chorale d’hommes et de femmes, semblable à une créature organique géante… et si elle scande un message « parlé », ce sera tout de même fait en rythme. Tous les éléments et personnages du film s’apparentent à une seule et même respiration… Une démarche intéressante et originale, mais qui ne pourra pas séduire toutes les foules, tant le résultat est particulier.

La musique d’Annette, entièrement composée par le groupe de pop rock américain The Sparks, est réussie et colle parfaitement avec le style du réalisateur. On a quand même tiqué sur le « semi-doublage » de Marion Cotillard (Nous Finirons Ensemble). Une technique aurait été trouvée pour mixer la voix de l’actrice avec celle d’une chanteuse professionnelle (Catherine Trottmann) pour les scènes d’opéra. Or, à l’oreille, on entend de toute façon un décalage entre ces passages-ci, et ceux réellement chantés par Marion Cotillard – qui, on le précise, a une très belle voix, même sans forcément être une grande soprano. Dommage…

Marion Cotillard dans le rôle d’Ann © UGC Distribution

.

Bien que l’étiquette « opéra rock » ait souvent été accolée à Annette lors de sa médiatisation avant sa sortie au cinéma, il s’agirait plutôt d’un film musical d’expérimentation, selon moi. Le long-métrage prend souvent des allures de contes, avec des scènes très poétiques, et des passages parfois un peu absurdes (dans le bon sens du terme), qui rappellent le style de Tim Burton. Tout cela apporte un côté drôle et touchant à l’ensemble.

A travers l’histoire d’Annette, Leos Carax aborde une réflexion sur le succès, les people et leur public, ainsi que le monde de l’illusion et du spectacle. Il utilise souvent le procédé de mise en abyme : on suit les représentations de Henry avec le public, on est assis parmi les spectateurs, ce qui renforce le sentiment d’immersion. A travers le portrait de Henry – Adam Driver, impeccable comme toujours -, le réalisateur étudie aussi la question de la responsabilité parentale, et s’interroge sur la définition d’un « mauvais père ».

Le film est également constitué d’une forêt de symboles : la couleur verte pour représenter la jalousie de Henry envers Ann, puis un autre symbole très fort concernant leur enfant, Annette, que nous ne dévoilerons pas ici. Mais plusieurs autres symboles restent inexpliqués ou incompréhensibles, et on n’arrive pas toujours à suivre Leos Carax dans son « délire ».

Au 1er plan : Simon Helberg, Marion Cotillard et Adam Driver © UGC Distribution

.

Le plus gros défaut d’Annette reste son scénario un peu décousu, alourdi de plusieurs temps morts, alors que le film est déjà long en soi (2h20). A plusieurs reprises, on se demande dans quelle direction le réalisateur a voulu aller au niveau du fil de son histoire. Vous l’aurez compris : Annette est loin d’être un simple film de divertissement et ne s’adresse qu’à un public averti. Il faut être un petit peu motivé pour se lancer dans cette expérience

On précise tout de même que la scène finale est réjouissante et inattendue. Au risque de décevoir les plus curieux, on ne spoilera pas, mais sachez que c’est une très belle surprise de fin de parcours, et aussi, une sorte de récompense pour le spectateur qui sera allé jusqu’au bout de ce film.

En compétition au Festival de Cannes, Annette ne méritait pas, selon moi, la Palme d’Or. C’est d’ailleurs le Prix de la mise en scène qui lui a été décerné, pour Leos Carax… Rien d’étonnant venant de ce type de festival, bien au contraire. Tous les critères étaient réunis pour qu’il décroche ce type de récompense : originalité, poésie, parfois bizarrerie… La boucle est bouclée.

13+ / 20

Fanny BL

Simon Helberg dans le rôle du chef d’orchestre © UGC Distribution

.

.

.

Extraits musicaux entendus dans le podcast 

♪ Morceaux « Ouverture », « Pretty Peppy » et « Fantaisie D’amour », tirés de la bande originale du film The Artist de Michel Hazanavicius (2011), composée par Ludovic Bource, et interprétée par le Brussels Philharmonic et le Brussels Jazz Orchestra

♪ Chanson « Cinderella at the Grave », tirée de la bande originale du film Into the Woods – Promenons-nous dans les bois de Rob Marshall (2014), composée par Stephen Sondheim

♪ Chanson « Stay With Me », tirée de la bande originale du film Into the Woods – Promenons-nous dans les bois de Rob Marshall (2014), composée par Stephen Sondheim et interprétée par Meryl Streep

♪ Chanson « Hello Little Girl », tirée de la bande originale du film Into the Woods – Promenons-nous dans les bois de Rob Marshall (2014), composée par Stephen Sondheim et interprétée par Johnny Depp

♪ Chanson « Another Day of Sun », tirée de la bande originale du film La La Land de Damien Chazelle (2016), composée par Justin Hurwitz (licensed by UMG, on behalf of UMGRI Interscope)

♪ Chanson « City of Stars », tirée de la bande originale du film La La Land de Damien Chazelle (2016), composée par Justin Hurwitz, et interprétée par Emma Stone et Ryan Gosling (licensed by UMG, on behalf of UMGRI Interscope)

♪ Morceau « Epilogue », tiré de la bande originale du film La La Land de Damien Chazelle (2016), composée par Justin Hurwitz (licensed by UMG, on behalf of UMGRI Interscope)

♪ Chanson « The Greatest Show », tirée de la bande originale du film The Greatest Showman de Michael Gracey (2018), composée par Benj Pasek, Justin Paul, John Debney et Joseph Trapan et interprétée par Hugh Jackman, Keala Settle, Zac Efron, Zendaya et The Greatest Showman Ensemble (Licensed to WMG, on behald of Atlantic Records)

♪ Chansons « So May We Start » et « We Love Each Other So Much », tirées de la bande originale du film Annette de Leos Carax (2021), composées par The Sparks et interprétées par Adam Driver, Marion Cotillard et The Sparks (Licensed to SME, on behalf of Milan)

2 commentaires sur “« Annette » de Leos Carax + Podcast « Les films musicaux des années 2010 »

Ajouter un commentaire

  1. Waouh quel travail ! Déjà le podcast, je me suis vraiment régalée !! J’adore le genre films musicaux et clairement, c’est hyper bien écrit, documenté… Good job !! Franchement bravo !! Je ne sais pas pourquoi mais je n’ai jamais accroché sur le film La la land, par contre, j’adore The Greatest Showman ! Et pour Annette, alors ta critique m’a donnée envie d’aller le voir au ciné. Et pourtant, il ne me tentait pas plus que ça. Maintenant, il m’intéresse. Bravo là encore ! J’espère qu’il est toujours à l’affiche dans un cinéma de Montpellier !! Super sujet !!

    J'aime

    1. Héhé merci beaucoup Camille ! Je suis très heureuse qu’il t’ait plu. J’ai pris plaisir à confectionner ce podcast. Ah, j’espère aussi que le film « Annette » passe toujours au cinéma à Montpellier. Mais sinon, je suis sûre que tu trouveras un autre moyen de le voir 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :